Le MACHINISTE/ février 27, 2018/ CHEVROLET, CODE QUANTUM, LES ARCHIVES [tous les articles], LES SERIES TV, LES VEHICULES DES FILMS ET SERIES TV CULTES, SIN CITY, Voitures et Camions AMERICAINS

" LA MAMY MOBILE " HO BRAVO !

Ce week-end je me suis plongé dans ma cinémathèque avec un petit goût nostalgique,c'est comme cela que j'ai ressorti une série culte, un petit plaisir que j'ai eu envie de partager avec vous, Code Quantum, et bien BRAVO !

Ce n'est pas tous de vouloir se faire plaisir mais il fallait bien que je trouve un angle d'attaque pour cette présentation sur le blog du Machiniste, puisque le doc Samuel BECKETT le héro de notre série n'a pas de voiture attitré !

Après plusieurs visionnage et un peu de «fouillage» j'ai trouvé mon bonheur dans l’épisode 7 saison 1 «Le Kamikaze hilarant» qui se déroule en juin 1961 très bonne pioche car il va en plus me permettre de vous présenter un modèle rare au cinéma la «CHEVROLET BEL AIR NOMAD DE 1955».

Quelques mots sur cette série pour les plus jeunes

Code Quantum (Quantum Leap) est une série américaine, créée par Donald P. Bellisario, elle sera diffusée au états unis, à partir du 26 mars 1989. Pour la France il faudra attendre le19 septembre 1993 sur Série Club et ensuite souvent rediffusée jusqu'en 2013 sur Paris Première. Elle est réalisée sur 5 saisons soit 91 épisodes de 46 minutes, 2 épisodes de 90 minutes et un pilote de 90 minutes.

 

Synopsis

La série nous fait vivre les aventures du Dr Samuel BECKETT dit Sam qui est un physicien qui travail en 1993 sur un concept de machine temporelle. Le pilote de la série démarre sur une des premières expériences du doc qui test la machine sur lui même … Il disparaît dans l'espace temps pour se retrouver en 1955 dans le corps du capitaine Tom STRATON , pilote d'essais. Désormais il voyagera dans le temps en passant d'une époque à l'autre et ce retrouvera invariablement dans le corps d'hommes, de femmes et même d'animaux. L'idée étant que Dieu l'envoi aider ou modifier le destin de personnes ou d’événements , corriger des erreurs plus ou moins graves de leurs vie. A chaque épisode son labeur, Sam ne revient jamais à son époque et garde comme seul lien avec le présent son ami et assistant Al Calavicci qui le suit dans ses périples sous la forme d'un hologramme que lui seul peu voir

 et entendre. ( à part aussi quelques animaux et bébé …). Al tient dans sa main un terminal, « l'Interrogateur », une sorte de grosse calculatrice illuminée, qui le met en contact avec Ziggy, « l'ordinateur hybride parallèle » (dixit le monologue d'introduction de la série), conçu par Sam alors qu'il commençait à travailler sur son projet. L’ordinateur analyse les différentes possibilités des raisons des sauts dans le temps de Sam.

CODE QUANTUM – Le Générique

 

Dans l'épisode Le Kamikaze hilarant, Sam rencontre dans des toilettes un jeune enfant âgé de 7 ans environ, tous deux dansent l'un après l'autre, ensuite l'un des frères de cet enfant entre dans les toilettes et s'écrie Dépêche-toi Michael ; ce jeune étant en fait Michael Jackson. Les différents sauts dans le temps de Sam, nous permettes d'autre rencontre aussi inattendue que Buddy Holly au quel Sam suggère le morceau de Peggy Sue ou encore Sylvester STALONE et bien d'autre.

Le réalisateur, Donald Bellisario fait lui même une apparition dans l’épisode 11 de la saison 2 « Histoires de fantômes sournois » en effet comme dans chaque épisode, quand Sam se regarde dans la glace pour voir son nouveau visage, cette fois, c'est bien Donald Bellisario qui apparaît.Dans ce même épisode c'est aussi sa femme Deborha PRATT qui joue le rôle de Troian Giovanni Claridge. 

 

 

 

Nous prenant au jeu de ces voyages dans le temps de Elvis à l'assassinat de kennedy ou Sam ce réincarne en Lee Harvey Oswald carrément ! Saison 5 , la série est très vite devenue culte, Cependant elle s'est arrêtée brutalement à la cinquième saison épisode 22. Dans la dernière minute du dernier épisode il est écrit en toutes lettres : « Le Dr Sam Beckett n'est jamais rentré chez lui », ce qui tend à indiquer que Sam continue de voyager dans le temps indéfiniment. Ce que certain on pris pour une fin émouvante reste une frustration pour d'autre,une série sans conclusion, nous laissant sur notre faim , comme les « Envahisseurs » stoppée sans que David VINCENT ait fait échouer l'invasion extraterrestre,ou Cosmos 1999 où les Alphans continuent indéfiniment leur voyage dans l'espace....

Sam est interprété par Scott Bakula, que l'ont retrouve aujourd'hui à 63 ans dans NCIS Nouvelle Orléan dans le rôle de Dwayne Cassius Pride alias « King » homologue de « GIPS » dans NCIS , rien que ça ! ou encore au manette de l’Entreprise dans le rôle du capitaine Jonathan Archer dans Star Trek: Enterprise (2001).

 Al Calavicci, lui prends les trais de Dean Stockwell, pour ma part, un acteur que j'adore.On le retrouve entre autre dans « Paris, Texas » de Wim Wenders, « Dune » de David Lynch, avec le quel il travaille à nouveau deux ans plus tard pour Blue Velvet. Acteur depuis l'age de 7 ans sa carrière est riche ce qui justifie ses nombreuses apparitions en « guets star » dans pas mal de séries comme : mission impossible, colombo, l'amour du risque, les rues de san Francisco même Arabesque ou assurance tous risque.

"Le KAMIKAZE HILARANT "

C'est dans cet épisode que j'ai trouvé la petite excuse qui me permet de présenter CODE QUANTUM sur le blog du machiniste. Sam se retrouve en 1961 dans le corps d'un jeune boutonneux au volant d'une Chevrolet bel air nomad de 1955 la « MAMY MOBIL ». Sam devra sauvé l'honneur de sa sœur en participant à une course de rue avec sa chevrolet break !!!

Si aujourd'hui les Nomads sont très rares parce que la majorité de ces voitures ont été transformées en hot rods. A l'époque elle n’était qu'un utilitaire sans beaucoup d’intérêt pour les jeunes et pas grand chose sous le capot.

Mais c'est sans compter sur ALL qui à l'instar des futures "Thunder Road" de King of the Mountain et autres Fast and Furious, va proposé à SAM, on est en 1961,d'équiper la Mamy Mobile D'un circuit de monoxyde d'azote, le fameux gaz hilarant d’où le titre de l'épisode. Et bien bravo !!

la « MAMY MOBILE »

brève apparition dans RETOUR VERS LE FUTUR

Assez d'arguments pour que le machiniste recherche ce modèle pour sa collection. Rare car se modèle de chevrolet n'a évidement pas été très utilisé dans les films et séries avec son coté voiture utilitaire à papy.

 

 

Sérieux un modèle de 1955 break survitaminé au monoxyde d'azote, en plus dans CODE QUANTUM!! une vrai perle, et c'est sans compté que la rareté du modèle dans les studios m'a amené a faire pas mal de recherches pour tomber sur une autre merveille un modèle nomad de 57 utilisé dans SIN CITY.

Oui ça le fait …..

 

Extrait culte de la chevrolet bel air

LA CHEVROLET BEL AIR NOMAD

La Chevrolet Nomad est un break (familial) à deux portes de la marque américaine Chevrolet. Ce modèle a connu trois générations, de 1955 à 1957, de 1958 à 1961, et de 1968 à 1972.

1re génération (1955-1957)

Lorsque le projet Nomad a été déposé chez Général Motors, il portait le nom de Corvette Nomad. En effet, des ingénieurs avaient déposé un toit de break sur une Corvette. L'idée a été tellement bien accueillie par le public que le concept a été mis en production. Le modèle a fait ses débuts en 1955. Les deux portes n'aidaient pas beaucoup pour l'accessibilité. Le nom Nomad (« nomade ») n'était utilisé que sur les Chevrolet Bel Air. Sur les séries 210 (moyen de gamme) et 150 (bas de gamme), on utilisait le nom « Handyman » (« bricoleur »). Tout l'arrière de la voiture, à l'exception de la porte, était vitré et toutes les fenêtres étaient coulissantes.

LA BEL AIR NOMAD 56 de SIN CITY


En 1955, il s'en est vendu 8 386, en 1956 7 886 et en 1957 6 103. Elle était vendue 2 560 dollars à l'époque, soit 265 $ de plus qu'une décapotable avec mécanique et options égales. Les Nomads sont très rares aujourd'hui du fait de leur faible diffusion et parce que la majorité de ces voitures ont été transformées en hot rods.

 

Il s'est également vendu une version Pontiac de la Nomad, la Pontiac Safari , qui est encore plus rare que la Nomad. Elle n'est cependant pas plus chère aujourd'hui.(source wikipedia)

Les modèles 55, 56 et 57 son différentiés par leurs capots le 56 a un aigle chromé en ornement alors que les modèle 56 et 57 on deux fusée chromées. Autre différences,les flancs moulurés et bitons des modèles 56 et 57.

 

SIGNES DISTINCTIF DU MODELE

Couleur rouge, toit blanc

inscription lunette arrière CAM – IKAZE

volant en bois

et deux dés rouge qui pendent au rétroviseur

circuit et bouteille de monoxyde azote dans le coffre

intérieur noir, ciel de toit crème avec baguette chromées et tableau de bord en cuir rouge

enjoliveurs plein chromés pneus sans flan blanc

   

COTE MINIATURE

Tous comme la vrai bel air nomade 55 les reproductions sont rares on trouvera plus de modèle 56 et 57 certainement pour l'attrait des bitons. Cependant j'ai trouvé quelque modèles.

les marque brooklin et minimarque sorte le modèle qui nous intéresse de 1955.

     "LA MAMY MOBILE" HO BRAVO !   "LA MAMY MOBILE" HO BRAVO !   

vitessse sort le modèle de1957 et 1956"LA MAMY MOBILE" HO BRAVO !

le petit clin d’œil pour la route

Au États Unis Dans son Late Show, Stephen Colbert a ressuscité la série culte, pour mener une mission bien précise, avec Scott Bakula en guest star.

En effet dans l'épisode 18 de la saison 4 Sam alors chauffeur de taxi conseil au fils de 10ans de son passager de ce lancer dans l'immobilier ou la politique quand il sera grand ??? le gamin c'est Donald TRUMP !!!

Stephen Colbert fervent anti Trump sort de dessous son bureau la fameuse calculette lumineuse et renvois Sam dans l’épisode 18 et l'accompagne a la place de ALL pour revenir sur ses conseils au gamin...

CODE QUANTUM TRUMP !!

HO BRAVO !